Cassandra : ” Je n’ai jamais mal vécu mon handicap “

Cassandra : ” Je n’ai jamais mal vécu mon handicap “

PARTAGER

Cassandra Desmaison, Ardentaise de 18 ans, est en lice pour l’élection de Miss Centre-Val de Loire, demain. Elle parle sans tabou de son handicap.

Fin 2006, la France est passée tout près d’une belle révolution. A l’élection de Miss France 2007, Sophie Vouzelaud, Miss Limousin, a une particularité par rapport à toutes ses concurrentes : elle est malentendante. Pourtant, ce handicap ne l’empêche pas d’arriver en finale du prestigieux concours de beauté. Élue première dauphine, elle rate la première marche du podium et elle vole presque la vedette à la grande gagnante, Miss Picardie, Rachel Legrain Trapani. La miss impressionne et ne manque pas d’utiliser sa participation à Miss France pour défendre la cause des sourds et faire porter un autre regard sur le handicap.

Changer la vision du handicap

L’Ardentaise Cassandra Desmaison pourrait être sa digne héritière. Sélectionnée pour l’élection de Miss Centre-Val de Loire qui se tiendra demain au Mach 36, la jeune femme est née sans main gauche. Ce handicap, « je ne l’ai jamais mal vécu. Je suis normale, mais différente ». Décider de participer à un concours de beauté n’a donc pas été décision difficile à prendre. « J’avais suivi l’élection de Sophie Vouzelaud. Elle et moi voyons les choses de la même manière concernant le handicap. Il ne faut pas se focaliser dessus. » Si elle en parle librement, elle ne veut pas que « le public pense que je me présente à cause de ça ». Ainsi, demain soir, elle ne compte pas forcément en parler. En revanche, si elle est élue Miss Centre-Val de Loire, voire Miss France, elle se fera naturellement porte-parole des personnes handicapées. « Si je le peux, j’aimerais rencontrer des enfants notamment, pour leur faire voir le handicap d’une autre manière et encourager tous ceux qui sont handicapés. C’est mon objectif. Je veux que cette participation change plutôt la vie des gens que la mienne, qu’elle change la façon de voir le handicap. » Cassandra suit actuellement des études à l’Iscom de Toulouse, école de communication et publicité. Son projet est de travailler dans l’événementiel, à l’international, dans le domaine du luxe. Mais pour l’heure, elle se concentre sur l’élection à venir, logiquement un peu stressée de se retrouver devant autant de personnes.