Le boom des services d’aide à la personne

Le boom des services d’aide à la personne

PARTAGER

Depuis quelques années, les services d’aide à la personne se développent un peu partout en France. Et Châtellerault ne fait pas exception. Rien que ces dernières semaines, alors que différentes structures privées existent déjà, deux entreprises de ce secteur ont ouvert une agence en centre-ville.

Un succès immédiat !

Sylvie Faulcon tient un magasin d’articles de fête rue de la Vieille-Poissonnerie, « Trouphie ». Mais elle s’apprête à le fermer. Elle vient d’ouvrir une agence de services à la personne avenue John-Kennedy, Sape (Services d’aide à la personne). Un retour à ses premières amours. « Avant d’être commerçante, je travaillais dans le service à la personne. C’est un métier que j’aime bien. Apporter du bien-être aux gens, ça me convient très bien. »
Sylvie Faulcon propose de nombreux services. Elle peut faire « du ménage, des accompagnements pour des sorties, de la livraison de médicaments, du petit jardinage, du petit bricolage… ».
Alexis Bourgeon, qui vient d’ouvrir une agence du même type juste en face, square Gambetta, propose à peu près les mêmes services. Lui est un franchisé « indépendant » du réseau « Age d’or Services » (180 agences). Un réseau dans lequel il travaillait déjà avant de se mettre à son compte. « J’ai travaillé pendant plusieurs années dans une des plus grosses agences à Caen. »
De nombreuses personnes font déjà appel à ce Normand d’origine. « Ça a très bien démarré », se félicite-t-il. Tellement bien qu’il a déjà dû recruter trois salariés. Le profil de ses clients ? « On est spécialisé pour les personnes âgées et fragiles mais, en fait, on a aussi un public de personnes actives avec des revenus assez confortables qui cherchent du personnel. »
Du côté de Sylvie Faulcon, l’activité commence aussi à « décoller ». Ayant démarré seule, elle est en train de recruter six salariés. Et elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Nourrissant de grandes ambitions, elle envisage d’ores et déjà de créer un réseau de franchises. « On va essayer de s’étendre », confie-t-elle. Ce qu’elle devrait commencer à faire dès les semaines qui viennent avec l’ouverture de nouvelles agences à La Roche-Posay et Poitiers.